Contact |

Inra

Campus de La Gaillarde - B&PMP

BPMP
  • DESCRIPTION DU PARC DE SERRES
  • En bref: B&PMP se définit comme une Unité de Recherche en Biologie Intégrative des Plantes, focalisée sur les mécanismes de réponses et d’adaptation aux conditions abiotiques fluctuantes de l’environnement. C'est une des deux unités constituant l'Institut de Biologie Intégrative des Plantes (IBIP).
  • Spécificités des activités menées:

    Les recherches de B&PMP concernent des études :    

    • De transport d’ions et d’eau, notamment en ce qui concerne l’identification des systèmes de transport membranaires, et de certains aspects de la nutrition minérale. 
    • De régulation et de la signalisation. De nombreux objets moléculaires impliqués dans la gestion du statut hydro-minéral des plantes ont été caractérisés par B&PMP. La recherche des évènements de régulation de ces cibles primaires, au niveau de leur activité (approches structure / fonction), de leur dynamique dans la cellule et des régulations de l’expression des gènes (approches génomiques, génétiques et moléculaires) constitue des orientations fortes.
    • De développement, en particulier des racines. Certaines opérations de recherche s’intéressent à la caractérisation des déterminismes de la plasticité racinaire en réponse à des conditions de contraintes abiotiques.
    • D’aspects métaboliques liés à l’utilisation des minéraux, à leur assimilation, à leur toxicité. Outre les mécanismes de transport impliqués dans les réponses aux excès ou carences, les perturbations métaboliques associées à ces contraintes sont également prises en compte.
  • Plantes cultivées:

    Arabidopsis Thaliana, Médicago, Pois, Riz, Vigne, Espèces hyper-accumulatrices de métaux

  • Confinement S2: 360 m²
  • Chambres de culture: 110 m²
  • Equipements:

    Serres : Chauffage, brumisation, ventilation, ouvrants, cooling, éclairage, écrans thermiques et d'ombrage, logiciel climatique, récupération effluents

    Chambres de culture : Chauffage, brumisation, ventilation, éclairage, logiciel climatique, récupération effluents

Inra

Dans un contexte climatique, démographique et énergétique complexe, la recherche agronomique doit étudier des enjeux majeurs à des échelles variées. Imaginer la disponibilité et la sécurité alimentaire mondiale en 2050, contribuer à la limitation du gaz à effet de serre d’origine agricole, favoriser l’adaptation de l’agriculture et des forêts au changement climatique non réversible sont autant de préoccupations mondialement partagées.

Elles impliquent, entre autres, de connaître les comportements des individus à l’échelle des territoires ou des marchés, d’étudier les liens entre la santé des plantes, des animaux et des hommes, de rechercher de nouvelles voies pour la production d’énergie et de matériaux issus de l’agriculture et d’en limiter en général l’impact environnemental…

Pour cela, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) produit des connaissances scientifiques et accompagne l’innovation économique et sociale dans les domaines de l’alimentation, de l’agriculture et de l’environnement.

Site Web
  • GALERIE